Un territoire à sensations

Chartreuse verte

Lynx, chamois, aigle royal, tétras-lyre, Vulnéraire, Lys Martagon, Sabot de Vénus... Malgré ses dimensions modestes, le massif de Chartreuse abrite une grande variété d'espèces dont quelques perles rares. Des espaces naturels sensibles à la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse, les amoureux de la nature se régaleront.

Les « ohh » de Chartreuse

En son coeur, la Chartreuse cache un véritable joyau : la Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse. Accessible uniquement à pied, elle s’étend sur les hauts plateaux, du Mont Granier au nord, à la Dent de Crolles au sud.

Sa création vise à préserver la faune, la flore et le paysage, ce qui permet à chacun de découvrir cet environnement sans en compromettre l’équilibre. Ainsi, tout le monde est gagnant : faune, flore et… randonneurs !


Randonnée et contemplation

Des liqueurs uniques

Cent trente plantes… Aujourd’hui encore c’est tout ce qu’on sait de la recette de la Chartreuse car les Moines gardent l’entière maîtrise de la composition de leur liqueur, et ce depuis 1737. Autre exclusivité du massif, la liqueur de Vulnéraire, fabriquée avec cette plante* qui ne pousse qu’en Chartreuse. 40 brins, 40 sucres, 40 jours, en voici un des secrets !

*Cueillette règlementée


Lis Martagon

Une flore en or

Au printemps et au début de l’été, la Chartreuse se pare de mille couleurs : les pompons des Lys Martagons tintinnabulent dans un registre rose bonbon, les étoiles de la Vulnéraire des Chartreux (que l’on ne trouve qu’ici) étincellent sur les rochers…

Sans oublier les 57 espèces d’orchidées recensées, dont le célèbre Sabot de Vénus !


Sabot de Vénus

« Faunetastique » !

Au cours de vos randonnées, vous apercevrez peut-être chevreuils, cerfs, ou autres chamois si ce n’est le bouquetin des Alpes réintroduit récemment.

La marmotte, souvent discrète, le tétras-lyre, ce timide petit coq de Bruyère qui s’abrite sous la neige ou encore le majestueux aigle royal qui privilégie les falaises du massif pour se reproduire. Le lynx, quant à lui, est venu naturellement recoloniser le massif pour s’épanouir en secret.

Alors, chhhh… observez !


Un lynx sous la neige chartrousine